FAQ


 

Quels types de patients traitez-vous?

Les patients adultes et les enfants souffrant de déficits neurologiques, de lésions orthopédiques et liées au sport, ainsi que d’une perte de vision due à des lésions du nerf optique, de la rétine ou à des lésions cérébrales peuvent être candidats à une thérapie au Centre TRAINM.

Comment puis-je devenir un patient?

Pour commencer le processus, veuillez nous contacter.

Quels types de thérapies sont offerts au Centre TRAINM?

Les patients admissibles peuvent bénéficier d’une réhabilitation basée sur une neuromodulation non invasive et sur la robotique, soit seules soit conjointement.

Chaque patient sera évalué individuellement par les médecins de TRAINM, qui prescriront un protocole de traitement adapté pour chaque paient, selon l’état et les besoins du patient.

Toutes les séances de thérapie sont appliquées par des thérapeutes hautement qualifiés qui utilisent la robotique comme complément pour le bénéfice des patients.

Quelle est la durée du protocole de traitement?

La durée du protocole de traitement varie en fonction de l’état et des besoins de chaque patient individuel.

Quelle est la durée de chaque séance de thérapie?

Chaque séance dure environ 30 minutes.

Quels types de thérapies de neuromodulation sont offerts au Centre TRAINM?

TRAINM propose des thérapies basées sur la neuromodulation non invasive, notamment, à titre non exhaustif, la stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) et la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS). Il a été démontré que la neuromodulation prépare l'activation des neurones et que, lorsqu’elle est suivie d’une expérience d’apprentissage, elle peut renforcer l’apprentissage et la performance. Par exemple, le laboratoire américain AFRL (Air Force Research Laboratory) a montré que la tTCS peut améliorer de 200 % les résultats des analystes ISR (Intelligence, Surveillance, Reconnaissance - Intelligence, Surveillance, Reconnaissance).

La neuromodulation est-elle indolore et sans danger?

La neuromodulation non invasive ne provoque aucune sensation de douleur et présente un profil de sécurité très puissant si elle est appliquée sous le contrôle de médecins expérimentés et lorsque les critères corrects d’inclusion du patient sont respectés.

Qui peut bénéficier de la neuromodulation non invasive?

Les patients qui présentent des déficits neurologiques (parole, déglutition, vision, fonction motrice, etc.) peuvent bénéficier de la neuromodulation. Des études ont démontré que la neuromodulation suivie d’une expérience d’apprentissage peuvent améliorer l’apprentissage et la performance. Certains patients expérimenteront des améliorations majeures, certains expérimenteront des améliorations significatives du point de vue clinique et certains n’expérimenteront pas d’amélioration. Les améliorations peuvent se produire même chez les patients qui souffrent de troubles neurologiques chroniques (même depuis plusieurs années), dans des cas où aucune nouvelle récupération n'est attendue dans d’autres conditions. Actuellement, il n'est pas possible de connaître à l'avance les groupes de répondants.

Pourquoi la robotique?

L’utilisation de la robotique pour les membres inférieurs et supérieurs en tant que complément pour les thérapeutes comporte plusieurs avantages importants qui se traduisent par des améliorations significatives pour le patient:

  1. Le nombre moyen de mouvements par séance est de 1 000 avec la robotique par rapport à 50 avec un thérapeute (soit environ 20 fois de plus par séance de 30 minutes). Étant donné que la répétition est l’un des aspects les plus importants de la thérapie physique, la robotique offre un avantage significatif aux patients.    
  2. Au Centre TRAINM, la robotique intègre l’intelligence artificielle et est basée sur des capteurs, ce qui permet au patient d’amorcer un mouvement délibéré. C’est seulement lorsque le patient n'est pas en mesure de faire un autre mouvement que la robotique va mouvoir les membres affectés du patient et elle s’arrête si elle détecte de la spasticité ou une résistance.
  3. La robotique comprend le neurogaming et la réalité virtuelle, qui contribuent à motiver et à impliquer encore davantage le patient afin qu’il s’efforce pour atteindre le rétablissement, souvent dans le cadre de simulations spécifiques à des tâches de la vie réelle.
  4. Toutes les données de performance du patient et les données provenant des capteurs sont collectées et analysées, ce qui permet aux thérapeutes de modifier les traitements en fonction des données enregistrées pour le patient lors de chaque séance. Cela permet également aux patients d’apprécier l’évolution de leurs performances à chaque séance.
  5. Des données cliniques ont montré que l’utilisation de la robotique, comme outil complémentaire des thérapeutes traditionnels, contribue à une meilleure récupération du patient, qui est significative d’un point de vue statistique.

Qu’arrive-t-il lorsque les patients reçoivent un traitement à base de neuromodulation en plus de la robotique?

Cette approche multidisciplinaire à l’amélioration des performances est basée sur les études les plus avancées en termes d’optimisation de la performance humaine qui ont montré que, si la neuromodulation et la robotique permettent d’obtenir, séparément, une amélioration supérieure de la performance et des récupérations des patients, conjointement, les résultats de ces deux techniques peuvent être significatifs et se traduire par des changements importants dans la vie de certains patients, tandis que certains autres patients ne répondront pas à ces traitements. Actuellement, il n'est pas possible de connaître à l'avance les groupes de répondants.